Présence Panchounette. L'Avant-garde a bientôt cent ans.- Catalogue édité par la Galerie de Paris (Eric Fabre) à l'occasion de l
  • Présence Panchounette. L'Avant-garde a bientôt cent ans.- Catalogue édité par la Galerie de Paris (Eric Fabre) à l'occasion de l

CHARPIN (Catherine).

Présence Panchounette. L'Avant-garde a bientôt cent ans.- Catalogue édité par la Galerie de Paris (Eric Fabre) à l'occasion de l'exposition Présence Panchounette à la F.I.A.C. 1988 à Paris.

Présence Panchounette. L'Avant-garde a bientôt cent ans.- Catalogue édité par la Galerie de Paris (Eric Fabre) à l'occasion de l'exposition Présence Panchounette à la F.I.A.C. 1988 à Paris.
Paris, Galerie de Paris (Eric Fabre), 12 juillet 1990.
27,5 x 18,5 cm, 23 p., 3 ill. n.&b., 6 ill. coul., papier indéchirable (tyvek). Cartonnage éditeur, papier aquarelle, belle couv. typog. en rouge et noir.
300,00 €

Collectif créé à Bordeaux en 1969 et dissout en 1990, Présence Panchounette (Christian Baillet, Pierre Cocrelle, Didier Dumay, Michel Ferrière, Jean-Yves Gros, Frédéric Roux et Jacques Soulillou) a occupé la scène artistique avec des gestes provocateurs, contestataires et humoristiques, opérant toujours en dehors de l'opinion dominante, notamment du modernisme. Avec Présence Panchounette l'art devient un fourre-tout non soumis à la hiérarchie, un tohu-bohu esthétique. A l'automne 1988, participant à la Foire internationale d'art contemporain de Paris sur le stand de la Galerie de Paris, le groupe se propose de refaire, la plupart du temps à partir de la seule indication de leurs titres, des oeuvres inventées à la fin du XIXe siècle par les artistes incohérents, alors pratiquement inconnus des historiens (même si l'on compte parmi eux Toulouse-Lautrec, Émile Cohl, inventeur en 1908 du premier dessin animé, et Alphonse Allais). Apparus entre 1882 et 1893, les arts incohérents ont élevé la blague, la dérision, le mélange des genres, au rang d'une activité à part entière, avec des sculptures en fromage, des aquarelles à l'eau de Seltz, des tableaux avec du pain, des petits pois ou du tabac... Dans ces oeuvres que Félix Fénéon qualifiait de « follement hybrides » on décèle des gestes et attitudes intégrés par les avant-gardes postérieures (dadaïsme, surréalisme, Fluxus...). En hommage à ces artistes, mais un hommage dans lequel la parodie et le pastiche tiennent lieu de règle générale, Présence Panchounette a donc conçu en 1988 une quinzaine de pièces « incohérentes » absurdes, loufoques, rigolotes, qui témoignent que la légèreté n'est en aucune manière synonyme de manque de profondeur.