Greffe du Moulin Stucky sur la place St Marc. Itinéraires prévus pour la permutation de St Marc - Palais des Doges et moulin Stu
  • Greffe du Moulin Stucky sur la place St Marc. Itinéraires prévus pour la permutation de St Marc - Palais des Doges et moulin Stu
  • Greffe du Moulin Stucky sur la place St Marc. Itinéraires prévus pour la permutation de St Marc - Palais des Doges et moulin Stu

ROUGEMONT (Guy de).

Greffe du Moulin Stucky sur la place St Marc. Itinéraires prévus pour la permutation de St Marc - Palais des Doges et moulin Stucky. Démythifier, démystifier, désacraliser. Envoi de l'artiste.

Greffe du Moulin Stucky sur la place St Marc. Itinéraires prévus pour la permutation de St Marc - Palais des Doges et moulin Stucky. Démythifier, démystifier, désacraliser. Envoi de l'artiste.
Paris, chez l'artiste, 1975.
37,5 x 29 cm, n.p., 10 planches originales en couleurs, technique mixte. En ff., sous chemise cartonnée illustrée en couleurs.
1 500,00 €

Édition originale, réalisée à cinq exemplaires signés par l'artiste. Portefeuille comportant dix planches rehaussées de collages originaux de papiers isométriques, millimétrés et quadrillés ornés de tracés aux crayons de couleurs. Exemplaire enrichi d'un envoi autographe signé et daté de l'artiste à l'écrivain et journaliste Pierre Combescot, à qui il rappelle "cette utopie d'il y a 25 ans". Projet réalisé par l'artiste lors d'un concours d'idées international lancé en 1975 à la Biennale de Venise : proposition d'échanger Saint-Marc et le Palais des Doges avec le Moulin Stucky, afin d'"historiciser" la Giudecca. Rougemont se singularise au sein du mouvement de création des années soixante-dix. Après un long travail d'atelier, il engage ses recherches sur l'insertion des formes et couleurs à l'environnement. Il va et vient en permanence entre le volume et le plan. A partir de 1973, il commence à composer ce qu'il nomme des surfaces tramées, où les "relevés" sur papier quadrillé se muent en une esthétique picturale. "La surface tramée joue aussi bien sur la citation de l'art islamique, ou de l'abstraction des noeuds celtes, que sur la mise en scène parodique de la reproductibilité de l'oeuvre d'art" (Jérôme Bindé). Sur les planches de ce portfolio, la double structure des compositions dessinées et des collages offre un exceptionnel échantillon de cette recherche. Abolissant la frontière entre sculpture et peinture, Rougemont intervient en géomètre de la couleur, sur de nombreux sites où ses oeuvres monumentales sont implantées...- On joint un exemplaire de Rougemont, découper pour voir (Paris, Galerie du 7, octobre 1983, 71/500 ex.), également avec un envoi autographe signé à Combescot.