Tanke. Avec envoi de l'auteur.
  • Tanke. Avec envoi de l'auteur.
  • Tanke. Avec envoi de l'auteur.

IVSIC (Radovan).

Tanke. Avec envoi de l'auteur.

Tanke. Avec envoi de l'auteur.
Zagreb, Ceres, Imprimerie Ognjen Prica, mai 1954.
10,5 x 8 cm, 80 p. Broché, non coupé, couverture noire imprimée à rabats.
450,00 €

Edition originale clandestine en croate, publiée en Croatie juste avant le départ de l'auteur pour la France. En 1942, les poèmes de Radovan Ivsic sont interdits – qualifiés d'art dégénéré – par le régime fasciste des oustachis. En 1945 ses pièces de théâtre sont interdites par le régime communiste de Tito. Deux fois censuré, Ivsic vit de traductions qui lui permettent de garder son indépendance (Sartre, Ionesco, Lautréamont, Apollinaire, Arp, Péret, Breton, Césaire...). En 1954, il publie à compte d'auteur Tanke, recueil de poèmes, en mille exemplaires, avec des chutes de papier provenant d'une imprimerie, et dans un format inhabituel à l'époque, afin d'échapper à la censure. Selon les normes du réalisme socialiste, les poèmes, sur l'amour et la mort, contrevenaient aux sujets « acceptés », car « l'amour est officiellement tenu pour un préjugé bourgeois et [que] la mort est escamotée au profit de la joyeuse compétition socialiste des plans quinquennaux» (Ivsic, Rappelez-vous...). La même année, Ivsic part s'installer à Paris et se met à écrire en français. Il rencontre très vite André Breton et Benjamin Péret et participe aux activités du mouvement surréaliste. Notre exemplaire est enrichi d'un envoi autographe signé à Jacqueline, avec un énigmatique rébus. Daté du 30 avril 1955, s'agirait-il de Jacqueline Lamba ?